Où va le Carré Plantagenêt ?

9 Sep

La ville du Mans fait partie des ces villes tranquilles de province, qui ont vu leur physionomie changer grâce au TGV. En se retrouvant à seulement 1h de Paris, elle fait désormais partie de la « Grande banlieue ». Pour éviter que la ville ne se transforme en ville-dortoir, la municipalité a mis le paquet sur la culture et le patrimoine, avec entre autres l’obtention du label « Ville d’Art et d’Histoire » en 2003 et l’ouverture d’un nouveau musée d’archéologie, le Carré Plantagenêt en 2009. Pour faire venir les Manceaux, mais aussi attirer les touristes, ce dernier multiplie les expositions temporaires, dont certaines avec un regard fortement tourné vers la capitale.

Pour fêter sa première année d’ouverture, et ses 40 000 visiteurs, le Carré Plantagenêt a loué et adapté cet hiver l’exposition « Tarzan », qui avait été crée et présentée au Quai Branly en 2009. Dans la foulée, le musée présente une exposition intitulée « Dans l’intimité des Dogon », du 23 juin au 30 décembre. Tout laisse à croire que cette exposition fait écho à celle présentée quasi simultanément au Quai Branly, d’avril à juillet, et sobrement titrée « Dogon ». L’idée d’une coïncidence fortuite s’éloigne lorsque l’on compare les deux affiches : même construction, mêmes couleurs.

Mais aussi bien sur l’affiche qu’à l’intérieur de l’exposition du Mans, rien n’indique une quelconque parenté avec l’exposition du Quai Branly. A Paris sont présentés des objets issus des collections du musée, des prêts de grandes institutions ou de collectionneurs, obtenus grâce aux relations de la commissaire Hélène Leloup, ancienne galeriste spécialiste de l’art africain. Au Mans, les pièces viennent toutes de la collection particulière d’Alain Bilot, passionné d’art africain, qui avait déjà montré sa collection en 2006 au Musée de la Carte à Jouer à Issy-les-Moulineaux, en organisant l’exposition « Arts du pays Dogon ».

Le Carré Plantegenêt cherche-t-il à profiter de la communication du musée parisien? A calquer sa programmation sur les thèmes « à la mode » dans les grandes institutions de la capitale ?

Cette démarche n’est pas sans rappeler celle du Musée des Beaux Arts de Quimper, qui proposait cette été une exposition intitulée « De Turner à Monet », reprenant ainsi dans son titre deux peintres ayant fait l’objet d’expositions évènements au Grand Palais l’année passée.

Alors que la plupart des musées de province cherchent à créer des expositions originales pour prouver à leurs habitants qu’il est possible d’avoir une vie culturelle active et de qualité tout en ayant une identité propre, le parti pris par le nouveau musée du Mans dès ses débuts nous paraît des plus décevants. Le manque de moyens ne peut pas excuser un manque d’imagination.

Ceci dit, l’exposition « Dans l’intimité des Dogon » est tout à fait digne d’intérêt. Le peuple Dogon, installé au Mali près de la frontière avec le Burkina, est l’un des plus connus d’Afrique. Il a été étudié par des ethnologues dès la fin du 19eme siècle. Ce peuple a été rendu célèbre auprès du grand public grâce aux extraordinaires masques crées par ses artisans, très recherchés par les collectionneurs occidentaux, au point que le pays Dogon est devenu la vitrine touristique du Mali. L’exposition présente une belle sélection d’objets d’artisanat Dogon et de masques, à chaque fois accompagnées de cartels très complets décrivant les chorégraphies, chants et mythes associés aux sujets représentés.

Pour en savoir plus :

Exposition « Dans l’intimité des Dogon », du 23 juin au 30 décembre 2011 au Carré Plantagenêt, Le Mans

Ouvert du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00

4€/2€ tarif réduit, gratuit pour les moins de 18 ans

www.lemans.fr/musees

http://www.dailymotion.com/video/xjkcti_le-peuple-dogon-mis-a-l-honneur-au-mans_creation

 Par C.M.

Publicités

Une Réponse to “Où va le Carré Plantagenêt ?”

  1. sternebzh 13/09/2011 à 18:15 #

    Merci pour cet article, c’est intéressant, et très significatif je trouve. En parlant du Quai Branly, je viens de voir ce livre : http://www.decitre.fr/livres/Au-musee-des-illusions.aspx/9782207261842
    Vous pourriez p-e demander un service de presse pour en faire un compte-rendu sur ce blog…

    Kevin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :