Pour tout savoir sur Lyon : les musées Gadagne

3 Juin

Entièrement rénové et repensé en 2009, l’ancien Hôtel particulier Renaissance de la famille Gadagne, accueille aujourd’hui non plus un, mais deux musées : le musée d’histoire de Lyon et le musée des marionnettes du monde. A cela s’ajoutent de nombreux éléments d’interprétation de l’architecture de l’édifice, très bien mis en valeur, qui rythment le parcours des deux musées. Le bâtiment s’impose véritablement comme un troisième élément, avec son propre code couleur.

La visite du musée d’histoire de la ville commence par une petite salle présentant les origines diverses des collections du musée : fouilles archéologiques, dons de collectionneurs,… Une entrée en matière assez intéressante, mais qui doit être récente ou temporaire puisque cette salle ne figure pas sur les différents plans du musée.

Les trente salles d’expositions présentent chronologiquement l’histoire de Lyon, de ses origines romaines à son extension sur les deux collines, Fourvière et la Croix-Rousse, les berges de la Saône, puis sur la presqu’île marquant la confluence et enfin sur les quais du Rhône. La transition entre les salles est facilitée par un fléchage très efficace. Dans chaque salle, une citation résumant la place ou l’importance de la ville à cette époque est inscrite en hauteur sur un mur. De quoi comprendre en une phrase le propos de la salle pour les visiteurs pressés.

L’exposition permanente est fréquemment renouvelée : dans plusieurs salles des pupitres très esthétiques permettent de présenter alternativement des dessins, gravures et actes manuscrits.

De plus, le musée d’histoire de Lyon a lancé un cycle d’expositions découvertes, temporaires, au sein du parcours permanent : actuellement une exposition sur les banques et les finances lyonnaises, du XVe au XIXe siècle. Ce format d’exposition morcelée reste cohérent avec la chronologie et permet de rythmer la visite tout en approfondissant les thématiques présentées habituellement. Revers de la médaille, il faut accepter de ne pas voir les objets présentés en temps normal dans les salles temporairement remaniées.

On appréciera l’effort fait par les musées Gadagne du point de vue des outils d’aide à la visite : deux petits livrets d’une quinzaine de pages chacun, un pour chaque musée, sont distribués à tous les visiteurs. Le site web des musées est très complet et très fonctionnel. On peut y télécharger toutes les fiches de salles, découvrir les coulisses des musées, les partis pris par la rénovationBref, tout ce qu’il faut pour préparer ou poursuivre sa visite.

Quelques reproches peuvent toutefois être formulés. Les objets sont très peu hiérarchisés, en dehors de pièces très grandes comme les métiers à tisser ou la maquette de l’Hôtel de Ville, ou très précieuses comme les clés de la ville. Une sélection plus précise des objets phares éviterait d’avoir l’impression de passer à côté d’éléments importants si l’on ne regarde pas tout attentivement.

Autre reproche, le manque de matériel audiovisuel ou interactif. En dehors de la banque d’accueil où des postes informatiques proposent toutes sortes de choses en téléchargement, aucune autre borne ne vient donner des informations le long du parcours. Pas un seul extrait de film, à part un diaporama d’images de la ville au XIXe siècle. Tout le musée paraît muet et figé, c’est bien dommage pour un musée « tout neuf », qui prend là le risque de se retrouver rapidement dépassé dans ce domaine.

Et après cette visite, n’oubliez pas d’aller faire un tour au musée de la Marionnette, dans le même bâtiment. Vous découvrirez, d’une part, le reste de l’édifice, et d’autre part, ses collections dépaysantes, qui nous prouvent que la marionnette est loin d’être un art mineur, et qu’elle a une présence très ancienne dans la plupart des civilisations.

Les plus :

  • Un parcours de visite bien conçu, avec des textes clairs, résumés en une citation pour les visiteurs pressés

  • Des expositions temporaires réparties dans les salles du parcours permanent, une bonne idée pour fidéliser le public local

  • Un site internet très complet

Les moins :

  • Les objets phares ne sont pas beaucoup mis en valeur

  • Le choix de ne pas utiliser d’outils audiovisuels qui pourraient animer la visite

Informations pratiques :

Musées Gadagne, 1 place du Petit Collège, Lyon

Ouvert du mercredi au dimanche, de 11h à 18h30

Tarifs: pour un musée, 6€/4€, pour deux musées, 8€/6€, gratuit pour les moins de 26 ans

www.gadagne.musees.lyon.fr

Par C.M.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :