Strasbourg, ses bretzels, sa choucroute… et son camp légionnaire romain

3 Mai

Du 15 octobre 2010 au 31 décembre 2011, le musée archéologique de Strasbourg propose le huitième volet de « Fouilles récentes », série d’expositions proposant une synthèse actualisée de l’histoire du camp légionnaire romain d’Argentorate, futur Strasbourg. Organisée en partenariat avec l’INRAP et le Service régional de l’Archéologie de la DRAC d’Alsace, elle s’inscrit dans un plus large projet d’archéologie préventive mis en place par la ville de Strasbourg et se concentrant sur trois sites (le « Grenier d’Abondance », rue Brûlée et rue de la Mésange).

 L’exposition s’axe autour de plusieurs thèmes :

  • Une synthèse des recherches sur le camp légionnaire, du XVIIIe siècle à aujourd’hui

  • L’apport de connaissances et l’intérêt des fouilles récentes

  • Les deux légions présentes à Strasbourg, à savoir les IIe et VIIe légions Auguste

  • La vie quotidienne des légionnaires, objets et habitats

Sur trois salles, les objets sont présentés sous verre, accompagnés de panneaux explicatifs accrochés aux murs. Il y a également des maquettes du camp et des habitats, pour nous aider à mieux comprendre le mode de vie militaire qui avait lieu à Argentorate. Les objets présentés sont aussi bien des bijoux, des armes, que des morceaux d’amphores et vases. On regrettera la longueur des informations fournies. En effet, bien qu’utiles pour replacer les objets dans leur contexte, les panneaux sont nombreux et trop longs à lire. Ils n’y a pas d’accentuation sur les points les plus importants, les lignes directrices, ou les informations nécessaires. L’exposition étant sur trois petites salles, et ayant environ cinq panneaux en tout, on passe plus de temps à lire qu’à regarder (si tant soit peu qu’on ait le courage ou la volonté de tous les lire !).

Les objets sont accompagnés de petits cartels explicatifs, imprimés sur des feuilles simples et découpés (il aurait été préférable de vérifier que les découpages étaient bien faits). Malgré cela, ces cartels sont très utiles et riches d’informations, surtout pour ceux qui ne lisent pas les panneaux.

L’exposition est également accompagnée d’un bon livret d’une quinzaine de pages, qui revient sur des sujets comme l’histoire du camp, l’équipement du légionnaire, l’alimentation ou les techniques de construction. Enfin, un catalogue d’exposition de 150 pages est vendu. Très complet, il livre une synthèse des recherches et fouilles sur le camp légionnaire romain.

Les + :

  • Exposition rapide permettant de se faire une idée de la vie en camp légionnaire.

  • Le livret de l’exposition, contextualisant et facile d’accès pour les enfants.

 Les – :

  • Les panneaux d’explications trop longs et non-attractifs.

Informations pratiques :

Musée Archéologique de la Ville de Strasbourg

Palais Rohan, 2 place du Château, Strasbourg
Tél. : 03 88 52 50 00

Horaires : lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 12 h à 18 h ; samedi et dimanche de 10 h à 18 h

Tarif normal : 5 euros
Tarif réduit : 2,50 euros

Site internet : http://www.musees.strasbourg.eu/sites_expos/fouilles8/

Commissaires de l’exposition :
Bernadette Schnitzler, Conservateur en chef du Musée Archéologique de Strasbourg
Gertrud Kuhnle, archéologue à l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives

Scénographie : Jean-Claude Goepp

Par C. S.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :